Meilleurs vœux

Toute l'équipe de Seine-et-Marne Attractivité vous souhaite leurs meilleurs vœux.

En réponse à la crise sanitaire qui a lourdement impacté les restaurants, le gouvernement a souhaité faire de 2022, l’année de la gastronomie française. Charte des valeurs pour une gastronomie humainement engagée, appel à projets, labellisation et subvention… L’État soutient ainsi l’ensemble de la filière gastronomique, des producteurs aux restaurants.

Depuis 2010, le repas gastronomique français est classé au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco. Au-delà de la cuisine en elle-même, le repas à la française est aussi représenté par la convivialité, le plaisir du goût, le partage, l’association avec le vin ou encore le lien aux terroirs. Elevée ainsi en symbole de l’art de vivre à la française, de la convivialité et du lien social, la gastronomie est également perçue comme symbole de vie retrouvée à l’issue de la crise sanitaire.

Pour autant, le développement et la relance de ce secteur se doivent aussi de répondre aux enjeux écologiques, compétitifs et de cohésion. Ainsi, les actions et événements qui seront sélectionnés lors de l'Année de la gastronomie contribueront notamment à :

  • favoriser la transition écologique des acteurs de la gastronomie française et, en particulier, la relocalisation et les circuits de proximité pour les approvisionnements, en intégrant la saisonnalité et la revalorisation du végétal, au plus proche des évolutions de l’agriculture ;
  • améliorer la compétitivité des acteurs français de la gastronomie en valorisant les produits qualitatifs et innovants et les professionnels compétitifs au regard de l’exemplarité de leurs pratiques ;
  • faciliter l’insertion des jeunes les plus éloignés de l’emploi, améliorer et valoriser l’image des métiers de bouche, sensibiliser les jeunes publics, encourager le choix de ces filières et pallier le manque de candidats. 

Une charte des valeurs de cette année de la gastronomie 2022 a également été établie. Authenticité, proximité et humanité sont donc au programme.

Les objectifs de l'Année de la gastronomie

Avec la pandémie, les attentes des clients se sont affinées, plus exigeants quant à la provenance des aliments, le passage par des circuits courts et l'utilisation d'ingrédients locaux dans leurs restaurants préférés. Les acteurs de la restauration ont su rebondir, adapter leur offre, explorer de nouveaux modes de vente, de distribution et de livraison. D’autres ont modifié leurs relations avec leurs fournisseurs et clients, se sont formés au e-commerce, etc.

C'est cette capacité à se renouveler que l’État souhaite valoriser et encourager dans l’ensemble des territoires français :

  • Rassembler autour de la gastronomie un large public ;
  • Sensibiliser aux enjeux du secteur de la gastronomie, notamment en termes d’égalité, d’insertion, d'action contre les discriminations et d’inclusion sociale, de transition écologique, de numérisation ;
  • Donner la possibilité aux entreprises françaises du secteur de se faire mieux connaître, d’aller à la conquête de nouveaux marchés et à la rencontre de clients potentiels auprès desquels les produits, le savoir-faire et le service français dans le domaine gastronomique rencontrent une écoute favorable ;
  • Contribuer à la diffusion des savoir-faire locaux et artisanaux, au rayonnement de la culture gastronomique française et du patrimoine culinaire de notre pays.

Des appels à projets autour des quatre saisons

Les appels à projets sont divisés en quatre phases, autour de quatre grandes thématiques qui se succèderont tout au long de cette « Année de la Gastronomie » :

  1. l’hiver de la gastronomie engagée et responsable,
  2. le printemps de la gastronomie inclusive et bienveillante,
  3. l’été pour célébrer le partage et le vivre-ensemble,
  4. l’automne des producteurs.

La sélection des actions retenues dans les appels à projets s’effectuera à deux niveaux.

  • une labellisation simple « année de la gastronomie » sans subvention,
  • une labellisation « année de la gastronomie » agrémentée d’une subvention forfaitaire (de 10 000 à 50 000 € pour enveloppe globale de 5 millions d'euros)

Comment candidater ?

La gestion opérationnelle des appels à projets a été confiée à CCI France et à son réseau territorial de CCI, qui assureront la réception et l’instruction des demandes puis, ensuite, la mise en œuvre opérationnelle, sur la base des avis et décisions rendus par le comité de sélection. 

Chaque porteur de projet a la possibilité de déposer 1 projet pour chacune des quatre saisons, soit jusqu'à 4 projets. Vous portez un projet innovant et fédérateur, destiné à mettre en valeur la gastronomie seine-et-marnaise ?

►  Surveillez l'ouverture du calendrier des saisons sur www.cci.fr/annee-de-gastronomie

►  Constituez votre dossier

►  Déposez votre dossier
 

Documents utiles

Disponibles en téléchargements :

 

Label Année de la Gastronomie française