Seine-et-Marne Attractivité a participé à la réflexion qui vise à faire évoluer la Loi d'Orientation des Mobilités (LOM) dans le but d'encourager les entreprises, les collectivités, les salariés, à avoir recours aux tiers-lieux pour télétravailler. Un engagement mené par Cowork in France, le Synaphe (syndicat des espaces de travail) et de très nombreux espaces de coworking sur tout le territoire national.

Si le télétravail est aujourd’hui compris comme une solution d’éco-mobilité pour les territoires et leurs habitants, il y a également là l'opportunité d'être source d’innovation pour les entreprises comme pour les salariés. Quant aux territoires urbains et ruraux pour qui la création d'économies directes et indirectes entre en jeu, le télétravail est un marché à saisir. Enfin, le télétravail doit répondre à un principe d'équité.

Les tiers-lieux, ces espaces de travail partagés avec services mutualisés (coworking, centres d’affaires), répondent à ces dimensions de développement territoriaux, de discrimination et d’égalité des chances. Les décrets du 29 juin de la LOM1 intègre un « Titre Mobilité » salariés.

Les délégués des métiers des tiers-lieux et de l’hébergement se sont entendus pour suggérer d'étendre ce titre et inciter l’employeur à mettre en place le télétravail dans ces espaces innovants, soit par une aide temporelle à l’employeur, soit par un « Pass Mobilité Télétravail ».

Seine-et Marne Attractivité (via le réseau Initiatives Télécentres 77) a participé à ce travail de réflexion stratégique porté par « Cowork in France », et le Synaphe (le syndicat des espaces de travail), qui vient d’aboutir à la rédaction d’une proposition de décret à l’attention de Madame Barbara Pompili, Ministre de la Transition Ecologique. 

Afin de donner un large écho à cette démarche et que cette proposition soit entendue, n'hésitez pas à partager cet article.

  • Découvrez la proposition d'aménagement du décret envoyé à Madame la Ministre : ici