Timber Productions est une entreprise seine-et-marnaise reconnue depuis sa création en 1990. Spécialisés dans la fabrication de matériel de pesage et dans sa distribution, ils fêtent leurs 30 ans cette année. Avec un chiffre d’affaires de 2,9 millions d’euros, ils travaillent avec les plus grands groupes français et savent dénicher des expertises là où leurs clients ne peuvent pas aller les chercher. Nous avons échangé avec Frédéric Timbert, dirigeant de Timber Productions pour qu’il nous parle de son activité. Rencontre.

Portrait de Frédéric Timbert, entrepreneur et dirigeant de Timber Productions

 

Pourquoi vous-êtes vous spécialisé dans le pesage industriel ?
Quand j’ai créé l’entreprise, je me suis associé avec mon père. C’est lui qui avait déjà des connaissances et un savoir-faire dans ce domaine qu’il avait initié à travers son expérience dans d’autres entreprises. On a commencé ainsi, appuyés par nos formations techniques respectives. On a lancé la création de matériel professionnel, notamment pour la fabrication de produits bien spécifiques au pesage industriel. Et par la suite, on a développé le matériel de négoce en France et à l’étranger.

Quel est votre positionnement ?
Nous sommes une petite PME de 5 salariés. Nous nous positionnons d’abord comme des professionnels fabricant de matériel de pesage (produit type balance 15, 30 kg, 1 tonne…). Nos produits sont conçus en Seine-et-Marne, fabriqués en France grâce à des partenariats en région (mécanique, peinture, électronique…), puis nous gérons l’assemblage en Seine-et-Marne avant d’assurer la vente et la distribution. C’est grâce à cette stratégie que nous avons le label “Origine France Garantie”.
Nous sommes aussi concepteur. Nous répondons aux commandes de clients qui ont des besoins spécifiques en application propre. Nous intégrons les compétences d’un bureau d’études jusqu’au dépôt des brevets.
Ensuite, nous sommes importateur et revendeur pour les marques des clients ou via la marque Timber. Enfin, nous travaillons au plus près des métiers de bouche (boulangerie, pâtisserie, restauration…) Il s’agit d’un axe fort de distribution de notre matériel. Ici, la logique est la même. On amène notre savoir-faire à des cataloguistes et des distributeurs qui revendent eux à leurs clients finaux. Notre force réside dans notre réactivité.

Qui sont vos clients ?
Il faut savoir que notre coeur de métier, le pesage industriel, est un domaine vaste (1 milliard de chiffres d’affaires en France). Pour les entreprises utilisatrices, on travaille sur ce qu’on appelle la manutention pour des marques comme Manitou, Toyota ou Fenwick. On adapte du pesage sur ces chariots élévateurs afin de les rendre peseurs. On s’occupe également de la fourniture industrielle, essentiellement auprès de distributeurs comme Cofaq ou Orexad qui revendent du matériel aux entreprises. À l’image des magasins de distribution, les entreprises peuvent tout trouver chez ces distributeurs, dont nos balances pour faire du pesage de pièces, du comptage de pièces, des balances de laboratoire, etc. Et Timber Productions fournit ces distributeurs. Un de nos clients, Manutan®, bien connu dans le monde industriel, est le plus gros catalogue européen de vente de matériel industriel, et nous, on le fournit en matériel de pesage.

Avez-vous des clients Seine-et-Marnais ?
Le chef Eddy Creuzé est une connaissance. Lorsqu’il a ouvert le Bistro de la Grande Maison au Mée-sur-Seine, il a tenu à s’équiper avec nos balances. Il est un fervent défenseur du “made in France”.
Nous travaillons également avec Frédéric Cassel pour fournir toutes ses pâtisseries Relais Desserts, au-delà de son magasin de Fontainebleau. Il nous a aussi permis de travailler avec le plus gros chocolatier de France, ValRhona.
Le monde des métiers de bouche est très différent du monde industriel. Les gens se connaissent. Si vous êtes sérieux, le bouche-à-oreille fonctionne très vite.
Notre savoir-faire de fabricant est très apprécié, surtout auprès de ces professionnels (chefs, restaurateurs, pâtissiers…) qui travaillent tous les jours avec leurs mains, font leurs produits… En concevant leur matériel, nous devenons artisan avec eux. Bien que nos métiers soient différents, nos univers se rejoignent et nous avons des sources communes d’inspiration. Nous leur garantissons aussi une relation privilégiée, une réactivité en cas de pannes, des stocks disponibles à tout moment… Une vraie gamme de services est à leur disposition et nécessaire au maintien de leur activité.

Avez-vous des succès dont vous êtes particulièrement fiers ?
Réponse facile : faire un travail que j’aime depuis 30 ans. Mon métier est une vraie passion. Ensuite évidemment, fabriquer des produits en France. C’est une fierté qui nécessite un investissement, du temps et aussi de croire en ses produits et aux possibilités de fabriquer en France.
Avoir été invité par le Président de la République pour présenter notre balance Rubis lors de l’exposition “Fabriqué en France” au Palais de l’Elysée en janvier dernier, est une occasion exceptionnelle et aussi une grande fierté pour toute l’équipe. L'exposition a fait l'objet d'une pré-sélection très rigoureuse réalisée par un jury de personnalités proches du milieu de l'artisanat français. Sur 1750 candidatures recueillies par les Préfectures de région, 120 ont été retenues, dont les 20 entreprises artisanales de 20 départements de France exposées. Timber Productions en fait partie. Cette invitation est une reconnaissance très importante pour nos distributeurs et nos partenaires.
L’événement a aussi été l’occasion de valoriser l’image du département, de montrer que les entreprises de Seine-et-Marne ont leur place parmi le fleuron des entreprises françaises.
Enfin, je suis très attaché à la transmission auprès des jeunes. Alors quand l’école FERRANDI est venue à notre rencontre, il n’était pas envisageable de refuser une telle opportunité. Nous avons pu intégrer notre savoir-faire au sein de la formation, et participer à des concours en amenant du matériel et en mettant en avant les talents des jeunes de l’école.

Balance Rubis de Timber Productions à l'Elysée,

 

Quels sont vos projets de développement ?
À l’international, nous travaillons beaucoup avec le Moyen-Orient. À l’export, nous nous positionnons essentiellement sur les métiers de bouche. On va là où il y a des restaurants et où la gastronomie française se développe.
Dubaï est notre porte d’entrée. Sur place, nous collaborons avec des distributeurs qui revendent dans des hôtels, pâtisseries et boulangeries. Nous touchons également les autres émirats et l’Arabie Saoudite. L’Europe francophone (Belgique, Suisse et Luxembourg principalement) fait également partie de nos marchés prioritaires. Nous nous développons aussi en Afrique, dans les pays francophones. Le travail se fait progressivement en fonction des opportunités. Notre activité d’export représente entre 8 et 10% de notre chiffre d’affaires et demande beaucoup de temps humain. Pour s’internationaliser, il faut savoir garantir l’activité aussi en France. Équilibrer les ressources et les énergies est primordial. C’est pour ça que nous renforçons notre présence en France avec l’embauche prochaine d’un commercial et que nous ne pourrons pas nous passer du jeune apprenti que nous formons en alternance depuis 2 ans maintenant.

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes qui souhaiteraient monter leur entreprise ?
Avoir envie. L’envie d’entreprendre, de réaliser et construire des choses. Il faut bien comprendre qu’être entrepreneur, c’est un travail qui demande beaucoup de patience et de temps. Il faut être curieux. Curieux de tout et surtout des gens qui font la même chose que vous. Il faut savoir écouter et être attentif à ce qui existe, avoir une ouverture d’esprit, une soif d’apprendre et savoir s’entourer. Ne pas redouter d’aller demander des conseils à des chefs d’entreprise déjà installés.
Je suis moi-même membre de l’APM (association francophone pour le progrès du management). Tous les mois, nous nous réunissons entre chefs d’entreprises, dirigeants et cadres dirigeants pour partager nos expériences, mais aussi pour nous former grâce à des interventions d’experts sur des thématiques précises (marketing, géopolitique, stratégie, finance…).

Êtes-vous originaire de la Seine-et-Marne ? Pourquoi avoir votre entreprise ici ?
Je suis né en Seine-et-Marne, à Montereau. J’y suis resté parce que j’aime la région, ses espaces verts, les activités qu’on peut y faire facilement. J’ai choisi d’installer mon activité dans un corps de ferme. Nous sommes un peu une “entreprise à la campagne”. Cela me permet d’offrir un cadre de travail privilégié à mes employés ainsi qu’à mes clients et partenaires lorsqu'ils viennent nous voir. Évidemment la proximité des grands axes routiers, des aéroports et de Paris ne sont pas à négliger et nous permet d’assurer facilement notre présence partout. Mais pour être vraiment honnêtement, la Seine-et-Marne est simplement une “région de coeur”.

Pouvez-vous nous donner 2 ou 3 mots qui caractérisent la Seine-et-Marne de demain selon vous ?
Le département offre plusieurs facettes : des logements abordables, un terroir à portée de main, de belles entreprises qui vont vivre l’économie… Je dirais que la Seine-et-Marne a tout ce qu’il faut pour être compétitive et innovante.

 

Retrouvez Timber Productions sur www.direct-pesage.net et Linkedin
Timber Productions 3 Grande Rue, 77940 Esmans

Continuez à découvrir l'esprit inventeur et inventif de Frédéric lors de son entretien avec Raphaëlle Duchemin sur Europe 1.

 

Interview réalisée par Anne-Constance Klein - Seine-et-Marne Attractivité